Histoire du piano : Klein

“L’artisanat d’art au service de la musique”

KLEIN

Extrait du livre “Les Facteurs de Pianos et leurs Recherches” d’André Chenaud, 1970

Dès le début du XIX° siècle, un atelier artisanal était exploité par Joseph Klein, à Burbach (Bas-Rhin).

En 1872, Monsieur Henri Klein après s’être perfectionné dans les meilleurs ateliers de Paris fonda sa maison au passage Ménilmontant, avec ses propres ressources et dans des conditions modestes. Les instruments qu’il fabriqua furent vite appréciés par leurs qualités jointes au bon marché et l’usine grandit vite.

Pour cette raison, il porta sa fabrique agrandie à Montreuil-sous-Bois. La progression fut constante et régulière au point de sortir 1500 pianos en 1900 avec 120 ouvriers et une force motrice de 60 chevaux.

Monsieur Gaston Klein s’est installé à son compte pendant 5 années, alors que la maison Klein continuait à être dirigée par Monsieur Henri Klein. Il y a donc eu pendant la période située en 1906 et 1911 une fabrication Gaston Klein d’une part, et Henri Klein d’autre part.

En 1911, au décès de Monsieur Henri Klein, l’affaire Klein a été reprise par Gaston Klein et son frère Charles Klein. En 1919, elle a été reprise uniquement par Gaston Klein, véritable artiste qui apporta de nombreux perfectionnements et pu maintenir l’importance de la production.

Lors de son décès, en 1941, son fils Georges Klein prit la direction de l’usine. Ce dernier a contribué au succès des pianos de dimensions et de poids réduits qui peuvent trouver leur place dans les petits logements de la nouvelle clientèle, qui se révèle depuis 1945, et devient déjà la plus importante et la plus facile à servir en 1970. De plus, il a cherché à adapter les instruments aux conditions nouvelles de chauffage excessif en les dotant d’une table d’harmonie qui ne peut pas se fendre. Il a pensé aussi aux variations hygrométriques en abandonnant le casimir comme garniture des fourches de marteaux pour le remplacer par une nouvelle matière plastique autolubrifiante, emprisonnée dans une bague de bronze, tel qu’on le fait maintenant pour beaucoup de petits moteurs électriques qu’on ne graisse jamais.

Les pianos qu’il a fabriqués de 1955 à 1968 ont leur meilleure place dans le matériel de location parce qu’ils peuvent être installés facilement où les escaliers et locaux sont réduits. De plus, ils s’accordent facilement et rapidement.

Monsieur Georges Klein avait pensé à accélérer la levée de la nouvelle clientèle mais la routine ancrée dans les milieux musiciens a fait qu’il s’est lassé avant d’avoir été compris par la majorité des marchands. En fin 1968, il céda la majeure partie de son usine à une autre industrie et dans la partie qu’il a conservée, avec une organisation nouvelle, il sort encore des pianos portant la marque Klein. En 1970, il en est au N° 56 600.

Note de Xavier Bontemps : La Manufacture Klein fabrique encore en 2012 des pianos droits à Montreuil-sous-Bois.

logo-artisan
logo-metiers-d-art
logo-europiano
logo-amis-musee-musique
www.ateliersdart.com

Partager cette page :
(Si les boutons n'apparaissent pas, vérifier les bloqueurs de publicité)

Les commentaires sont fermés.